La vie d’un homme qui se confond avec celle des zoos et de l’évolution de la façon que la société a de voir la biodiversité : celle de Pierre Gay, héritier et père de ce qui était un trou peuplé d’animaux devenu un des plus beaux parcs zoologiques du monde. À Doué-la-Fontaine, la famille Gay, confondant sans toujours le savoir l’histoire de sa passion avec celle de ses ancêtres, a créé un petit chef-d’œuvre de pédagogie. Un havre entre nature et nature, entre l’homme et la nature, entre présent et futur, entre ici et là-bas. Entre l’histoire personnelle et l’histoire, une sorte de psychogénéalogie par l’amour de la nature. Un homme qui me dit “moi, ce qui me plaît ici, c’est pas de faire bonjour kiki à mes animaux le matin, c’est de les voir comme les représentants d’espèces qu’on est en train de sauver, elles et leurs habitats, avec les hommes, là-bas, qui vivent avec”, c’est un homme de qualité; Dont j’ai fait la bio, en nègre officiel.

190 pages, biographie, témoignage, Delachaux & Niestlé, sorti le 24 mars 2016.