Les malices de la nature

Les malices de la nature

La nature est le règne de la survie, et chaque acteur a développé, au fil de l’évolution, un comportement susceptible de perpétuer l’espèce. Ingénieuses ou surprenantes, ces adaptations nous dressent le portrait d’une nature infiniment plus complexe qu’il n’y paraît, où chacun interagit avec son environnement. Entraide, vie en groupe, séduction, camouflage, etc., tout est possible pourvu que ce soit efficace. Le mimétisme du phasme, la séduction de l’orchidée, la symbiose entre le poisson-clown et l’anémone, l’association entre le pique-bœuf et le zèbre sont autant de comportements qui permettent de tromper l’ennemi, de disparaître dans son environnement, de se faire passer pour ce que l’on n’est pas, ou de profiter de la protection d’un plus fort que soi. Illustré par les photos de l’agence Bios, ce livre nous fait découvrir une nature malicieuse, pleine de ressources, et nous explique les ruses, trucs et astuces des espèces pour survivre jour après jour dans un monde sauvage… qui ne l’est pas tant que ça.

160 pages, livre illustré, Glénat, paru le 13 octobre 2010.

Pourquoi les mules ne sont pas des mères poules ?

Pourquoi les mules ne sont pas des mères poules ?

Le saviez-vous ? 99% des 3 milliards de paires de bases formant notre double hélice d’ADN sont identiques à celles du chimpanzé… Les séquences d’ADN du chimpanzé et de l’homme identique ne diffèrent ainsi que de 1 %.
Cette question, et 99 autres, les auteurs les ont posées aux chercheurs du Génopole, la cité du gène et des biotechs, où ont été publiées en 1992 les premières cartes du génome humain.
Dans ce livre divisé en six parties thématiques, le lecteur trouvera une réponse à la plupart de ses interrogations sur la génétique, qu’elles soient anecdotiques ! « A quoi ça sert un chat fluorescent ? » – « Pourquoi les mulets sont-ils stériles ? ») ou sérieuses (« Pourquoi l’ADN a-t-il la forme d’une double hélice ? » – « Comment la sélection naturelle se produit-elle ? ») Chaque réponse s’appuie sur les dernières avancées de la recherche médicale.

230 pages, document, avec Marielle Mayo, éditions de l’Archipel, paru le 3 mars 2010.

Atlas du changement climatique (3e édition)

Atlas du changement climatique (3e édition)

3ème édition (on en est à 40000 ex. depuis la 1ère, et on est assez content, M. Autrement et mézigue), entièrement revue, textes nouveaux, graphes nouveaux, une double sur la vigne, une autre sur les collectivités locales…
La première édition toujours disponible… en turc !
4e de couv’ de cette édition : “Le moindre événement météorologique d’envergure, tempête, cyclone,
ou canicule, et l’on invoque immédiatement le réchauffement de la planète. Qu’en est-il exactement ? Le réchauffement est aujourd’hui une certitude. Selon les prévisions du dernier rapport du Giec (février 2007), la température moyenne de l’atmosphère sera, en 2100, de 1,5 à 5,8 °C plus chaude qu’aujourd’hui. Et une part essentielle de cette hausse est d’origine humaine.
Il importe de réagir avant qu’il ne soit trop tard. Mais de quelle(s) manière(s) ? Alerter les politiques, réformer les comportements individuels, changer de modèle de développement… À chacun ses choix, mais en connaissance de cause. Tel est le pari de cet Atlas.
À travers plus de 100 cartes, graphiques et illustrations, il explique très clairement les mécanismes du climat, les signes du réchauffement : températures et précipitations en hausse, neiges et glaciers en diminution, météorologies bouleversées, migrations des animaux, etc.
Cette nouvelle édition réalisée en partenariat avec l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) s’accompagne d’un supplément de 8 pages sur les conséquences de ce réchauffement pour “la France à l’horizon 2100” et d’une réglette permettant au lecteur de tester l’impact de ses comportements sur le climat. Quel pays allons-nous laisser à nos enfants ? Quel temps fera-t-il à Marseille, à Lyon ou à Dunkerque ? Que pourra-t-on désormais cultiver ?
Une bonne manière peut-être de réaliser l’urgence du problème et la nécessité d’agir tout de suite tant au niveau individuel que collectif.
Frédéric Denhez est ingénieur en environnement, conseiller scientifique et directeur de collections, spécialiste du monde sous-marin et des questions d’environnement.
Michel Petit, préfacier et conseiller scientifique, est membre de l’Académie des sciences et participe au Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec).
Krystyna Mazoyer est géographe-cartographe indépendante.”

88 pages, atlas, Autrement, sorti le 6 avril 2009 pour la 3ème édition, le 29 février 2008 pour la 2ème et le 7 octobre 2005 pour la 1ère.

Les femmes ont-elles une pomme d’Adam ?

Les femmes ont-elles une pomme d’Adam ?

Nos ongles poussent-ils après la mort ? Marie-Antoinette vit-elle ses cheveux blanchir la nuit précédant son exécution ? La masturbation rend-elle sourd ? Pourquoi notre peau se ride-t-elle dans le bain ?
Le lecteur trouvera dans ce livre 101 réponses sur les propriétés étonnantes de la « machine humaine ». Des plus saugrenues (« Peut-on naître noir de parents blancs ? », « Peut-on réellement mourir de rire ? ») aux plus sérieuses (« Une greffe de tête sera-t-elle un jour possible ? », « Pourquoi les Touaregs boivent-ils du thé brûlant ? »), chacune est traitée avec une totale rigueur scientifique et bénéficie des dernières avancées de la recherche médicale.
Une découverte amusante des mystères de notre corps et une forme d’initiation à l’investigation scientifique.

212 pages, document, éditions de L’Archipel, paru le 13 février 2008.

La France marine

La France marine

Encore une bonne idée de Claude Rives : faire le tour de la France littorale, pour montrer la France “vue depuis la mer”, ou presque. Je n’ai bien évidemment pas, contrairement à Claude, parcouru nos 5500 km de côte, mais visité des sites et interrogé scientifiques, pêcheurs, protecteurs qui expliquent le fonctionnement du rivage, racontent son évolution, décrivent leur travail. Un vrai reportage, malheureusement un peu abîmé par une maquette paresseuse. C’est à la fois terrestre et sous-marin, c’est une balade scientifique dans des laboratoires et des stations de recherche. C’est donc sûrement indispensable.

160 pages, reportages, National Geographic France, paru en octobre 2003.