Comme la France marine, mais en mer Rouge. La même démarche de “grand” reportage – sur place (merci Glénat), et nettement moins de formalisme : il est des moments où ma plume s’est lâchée. En compagnie de Claude, j’ai parcouru toute l’Égypte, la moitié de la mer Rouge, à terre, en mer, sous la mer. Nous avons barboté dans dix centimètres d’eau, tué des Acanthaster (ces saletés d’étoiles de mer à épines qui bouffent les coraux) et cherché en vain des requins par 50 m de fond. Mais il n’est pas certain que le livre soit encore en vente.

160 pages, reportages, Glénat, paru en novembre 1998.